COMMENT EST PEINT UN AVION ?

Lors de la mise en peinture d'un aéronef, plusieurs étapes sont à respecter, ce procédé est identique pour un aéronef léger et un gros porteur, bien que certains travaux soient spécifiques aux plus gros avions :

Protection et préparation :

Tous les accès (pare-brises, portes, trapes, sondes, antennes, entrées moteurs etc.) sont condamnés, déposés et/ou protégés afin d'éviter tout résidu de poussière ou de peinture dans les zones intérieures de l'avion. Le plan de la livrée est étudié par les peintres aéronautiques et les peintures sont sorties du stock. L'avion est placé dans le hangar prévu à cet effet, qui doit respecter des conditions spéciales de température, hygrométrie ou de système de renouvellement et de purification de l'air.

Décapage, ponçage :

Un décapant est appliqué sur la carlingue afin de dissoudre plus efficacement les anciennes couches de peintures. En effet, une mise à nu du fuselage est nécessaire afin d'éviter de rajouter du poids à l'appareil et obtenir un rendu de peinture propre. Certaines inspections structurelles sont d'ailleurs effectuées lors des mises en peinture car il s'agit du meilleur moment pour observer la corrosion éventuelle de l'appareil. Les zones vernies sont plus difficiles à décaper que les zones usées et nécessitent plus de travail, pouvant aller jusqu'au ponçage. L'ancienne peinture peut également être lavée à l'eau chaude à l'aide d'un jet haute pression ou supprimée à l'aide de spatules. La surface des zones à peindre doit être parfaitement lisse avant la mise en peinture, la préparation de surface est primordiale pour un résultat optimal.

Apprêt et mise en peinture :

Faisant office de traitement de surface ainsi que de peinture anti-corrosion, l'apprêt puis la couleur de base sont appliqués sur la carlingue, les couches supplémentaires sont apposées une fois le temps de séchage de la couche inférieure respecté. C'est notamment ce qui explique que les peintures complexes demandent des chantiers plus longs que les peintures simples. Egalement, le poids de la peinture est à prendre en compte car, plus l'on en applique, plus l'appareil s'en trouve alourdi.

La peinture aéronautique :

La peinture aéronautique est généralement faite de polyuréthane, associée à un activateur ainsi qu'un durcisseur, permettant d'obtenir une couche solide et résistante aux conditions d'évolutions de l'appareil (vitesse élevée, froid extrême, fortes chaleurs, conditions météos etc.). Les fabricants les plus connus sont AkzoNobel, PPG Aerospace et Sherwin-Williams. Ces peintures sont certifiées à usage aéronautique et généralement approuvées par Airbus et Boeing (certifications D6 et AMS).

Stickers et vernis :

Du vernis est appliqué sur l'ensemble de la nouvelle peinture, afin de protéger et faire briller la nouvelle livrée. Des retouches peintures sont effectuées lorsque cela est nécessaire. L'épaisseur des différentes couches est environs de 0.2 mm et pèse quelques centaines de kilogrammes sur un gros porteur, la surface à peindre étant très importante. Une pesée est d'ailleurs nécessaire en sortie de chantier afin de mettre à jour les fiches de Weight & Balance de l'aéronef. Les stickers sont apposés en dernier, certains sont obligatoires (en rouge, ce que l'on appelle les marquages techniques) et d'autres facultatifs (cosmétiques). Des entreprises telles que Adhetec ou BCO Aviation sont experts en fabrication et pose de stickers.

 

Liens :

Peinture Sherwin-Williams : https://www.sherwin-williams.com/

Peinture PPG Aerospace : http://www.ppgaerospace.com/Home.aspx

Peinture AkzoNobel : https://www.akzonobel.com/en

Ci-dessous une vidéo de la compagnie aérienne Emirates comprenant le timelapse d'une mise en peinture d'un long-courrier (l'Airbus A380) aux couleurs de la compagnie.